Technicien d'intégration

Le technicien d'intégration, sur un chantier, c'est un peu un passeur, une courroie de transmission : celui qui déploie les équipements audiovisuels et les réseaux de communication, les installe, les configure et les teste pour la première fois en situation.

technicien-integrtion.jpg

Electronicien ou informaticien de formation, expérimenté et autonome, c'est lui qui fait le lien entre le schéma synoptique de l'installation et son adaptation sur le terrain. En un mot : le passage de la promesse sur papier à la livraison clé en main d'un dispositif opérationnel et prêt à l'emploi.

D'ailleurs, quand la réalité ne correspond pas exactement aux plans, c'est à lui de trouver les solutions.

C'est pourquoi ces professionnels développent non seulement une excellente connaissance des équipements qu'ils manipulent, mais aussi un sens aigu de la flexibilité. Ils exercent par ailleurs une veille technologique attentive afin d'anticiper les besoins naissants et se forment pour rester toujours à la pointe des nouvelles technologies et des réseaux IP en particulier.

integration-son.jpg

Passeurs, leur mission ne s'arrête pas à la mise en service technique des dispositifs, mais consiste aussi à assurer la formation des futurs utilisateurs pour garantir une prise en main adéquate et limiter les erreurs de manipulation.

Parfaits connaisseurs des installations qu'ils ont effectuées, les techniciens d'intégration sont enfin souvent sollicités lors des opérations de maintenance, l'occasion pour eux recueillir des retours d'expériences et d'apprécier l'usage qui est fait des systèmes qu'ils ont mis en service.

Le travail d'un technicien d'intégration est donc un peu semblable à celui d'un accordeur de piano : sans lui, tout serait là, mais rien ne fonctionnerait ; et c'est la minutie de ses réglages qui rend possibles toutes les utilisations, de la plus banale à la plus virtuose.

 

alerte

Mon

Boss

arrive